L'importance de l'apprentissage de la langue Anglaise au Tchad.

Aujourd’hui, la langue anglaise est devenue la plus utilisée dans le monde, surtout pour le niveau professionnel et la communication internationale. Elle est aussi la plus parlée parmi toutes les langues étrangères. C’est pourquoi elle occupe une place particulière au sein de différents pays y compris le Tchad.

La réussite dans le plan professionnel

Tout d’abord, dans de nombreux secteurs, comme la communication, la technologie, le commerce et la science ; elle pourrait offrir de nombreuses avantages car elle est la langue n°1 dans le monde du travail mais principalement des affaires étrangères.

Elle permet d’accéder à des postes à plus haute responsabilité et de développer sa carrière et son entreprise car la connaissance de cette langue est l’une des compétences les plus demandées par les employeurs. En effet, il est bien nécessaire d’apprendre l’anglais. C’est pour cela que le cours d’anglais dans la capitale du Tchad reste avancé. Il permet d’avoir un meilleur job et aussi une meilleure connaissance dans tous les niveaux. L’exemple du Centre Américain « Happiness ».

L’anglais est la langue la plus utilisée sur internet et qui est aujourd’hui le moyen de communication la plus utile dans le monde du travail. On pourrait posséder de nombreux atouts grâce à la compréhension de cette langue sans oublier l’accès à un nombre illimité de ressources.

La communication internationale

On nous parle de l’importance de l’anglais, des cours d’anglais et de l’influence de cette langue dans le monde étudiant et professionnel, et personne ne le met en doute car c’est bien la vérité. L’application du cours d’anglais permet de stabiliser une personne au niveau intellectuel car savoir parler cette langue nécessite beaucoup d’avantages.

Dans la communication, elle permet de se sentir plus à l’aise et surtout en sécurité lors d’un voyage à l’étranger et d’avoir l’esprit tranquille. Son atout est ainsi agréable puisqu’une personne ne se perd jamais si elle connait la langue anglaise. Cette personne prend les transports et arrive à l’hôtel sans difficulté. Pareil au restaurant, elle peut commander ses plats sans souci.

Apprendre et connaitre une langue si développée permet de rencontrer beaucoup de monde et d’avoir plusieurs relations, comme se faire des amis, de pouvoir communiquer sans faute ni faiblesse avec des personnes étrangères et enfin savoir d’autre culture. Ainsi l’avantage du cours d’anglais ne reste pas seulement dans le domaine professionnel et dans la communication mais elle pourrait aussi être dans le domaine social et culturel. Pour les rêveurs d’une autre vie ailleurs comme les étudiants et les couples ou amoureux de voyage, la compréhension de la langue anglaise permet de franchir le pas avec plus de facilité.

Enfin, être bilingue et trilingue permet d’être plus polyvalent et plus attentif dans les tâches quotidiennes. La meilleure technique d’apprentissage restera toujours l’immersion. En effet, ce sera plus facile d’apprendre lorsqu’on n’a pas d’autre alternative. Mais pour ceux qui veulent choisir la méthode douce, les cours seront plus adaptés, comme les cours d’anglais à N’djaména.Voici donc les principales raisons pour lesquelles l’anglais est important au Tchad, qu’elles vous inspirent dans l’apprentissage de cette langue. Cet apprentissage ne sera pas vain.

Au Tchad, quelques mois après la levée de la censure sur l'Internet par le Président de la République, l'ARCEP ordonne à Tigo et Airtel de procéder à la réduction de tarif Internet.

Dans une note adressée aux compagnies de téléphonie mobile, l’Autorité de régulation des Communications Électronique et des Postes (ARCEP) donne les instructions de prendre des dispositions urgentes pour réduire le tarif internet.

Les internautes Tchadiens attendent cette nouvelle avec impatience depuis très longtemps de la part du Gouvernement Tchadien.
Quelques mois après la suspension de la censure sur l’Internet au Tchad, d’où le Président de la république avait annoncé lui-même en personne la levée de censure. Une nouvelle qui a été vivement appréciée par tous les Tchadiens.
Mais le plus important pour les internautes Tchadiens, c’est le prix exorbitant des forfaits (Internet, message, appels) et voilà enfin ARCEP demande à Tigo et Airtel la réduction de tarif Internet.

L’objet de la note:

L’objet de la note est la réduction de tarif Internet au Tchad.
Dans la note adressée aux compagnies de téléphonie mobile exerçant au Tchad( Tigo et Airtel), l’Autorité de Régulation des Communications Électronique et des Postes (ARVEP) a rappelé que la loi de finances 2020 adopté le 30 décembre 2019 a supprimé le droit d’accise sur l’internet de 18%.

Après la l’engagement de l’éditorialiste de la Télé Tchad Monsieur Ahmat Makaïla sur la cherté de la communocation au Tchad, Airtel et Tigo vont-ils accepter de réduire le tarif?
Pour les internautes Tchadiens, Airtel et Tigo doivent déjà réduire les tarifs pour rendre l’Internet accessible à tous les Tchadiens. Et cela s’explique par les différentes revendications engagées ce dernières années par les clients dans la lutte contre la cherté de communication au Tchad.

Pour un bon usage des réseaux sociaux au Tchad.

Lors de son traditionnel message adressé à la nation, à la veille même de l’année 2020, le Président de la république a mis en garde les internautes Tchadiens sur l’usage des réseaux sociaux.

<> Idriss Déby.

Cette intervention, faisant référence à la  »Culture du communautarisme » qui sévit depuis un bon moment sur les réseaux sociaux, a eu le « mérite » de ramener la question de l’usage des réseaux sociaux dans le débat public d’où le numéro 1 des Tchadiens ne cesse de le rappeler. La grande inquiétude sur l’usage des réseaux sont: les tentations funestes exprimées ici et là dans le dessain abject de susciter une division artificielle des Tchadiens sur des basses claniques, géographiques ou confessionnelles.
Le cas du Livre de Dr Succès Masra en est une illustration parfaite. Depuis déjà 1 semaine un grand débat houleux opposant les Tchadiens du Nord et les Tchadiens du Sud pour la simple raison est que Dr Succès Masra en
co-écrivant son livre  » TCHAD, ELOGE DES LUMIERES OBSCURES » avait insulté les Tchadiens du Nord. Vrai ou faux? La question reste toujours posée. Toutefois, ce livre de Dr Succès Masra ne doit pas diviser les Tchadiens qui vivent ensemble aisément depuis des années.
Notons que cette déclaration du Président de la République intervient après sa déclaration en date du 2 Décembre 2019 lors de la journée nationale pour la paix et la cohabitation pacifique d’où il avait déclaré en ces termes:
<< Je m’adresse particulièrement à la jeunesse des années 90 et 2000 qui n’a pas vécu les affres de la guerre, vous utilisez mal les réseaux sociaux >>. N’est il pas évident de faire un bon usage des réseaux sociaux après ces déclarations? La reponse appartient aux internautes Tchadiens.

Celà ne suffit pas. Il faut identifier les causes qui poussent les internautes Tchadiens à utiliser mal les réseaux sociaux et proposons des solutions aussi.

Vu que le mauvais usage qui est fait des réseaux sociaux au Tchad pourrait s’expliquer par des différentes causes: problème de prise de conscience, manipulation politique, les rancunes entre les tchadiens eux-mêmes etc…

Les solutions concrètes:

Bien que les causes sont multiplies, il est aussi indispensable de chercher des solutions.
Cela devrait passer nécessairement par d’énormes efforts de sensibilisation et de formation à l’usage des réseaux sociaux pour toutes les tranches d’âges, pour que le plus grand nombre comprenne la spécificité des différents réseaux sociaux, leurs règles et conditions d’utilisation.
Même si avec les grands moyens de l’Etat il serait difficile d’atteindre tout le monde, on pourrait former des associations et personnes qui seront chargées de former les autres à leur tour. Et pourquoi établir une loi sur ce phénomène de mauvais usage des réseaux sociaux.
Cela, pour le bien de tous.

C'est parti pour la 5ème Édition du Festival des Cultures Nomades de Mongo.

C’est avec une forte mobilisation que s’est ouvert le Festival des Cultures Nomades de Mongo. Ce festival, projet artistique, collectif et solidaire, en est déjà à sa 5ème édition !
Un moment unique mélangeant culture, ambiance, traditions et fêtes …
Persuadée que le tourisme est un axe majeur de développement et de création de richesse, l’Association GUERA Touristique se propose d’être porteuse de projets d’avenir qui profiteront à la population du Guéra.

L’objectif derrière le Festival des cultures nomades de Mongo ?

Créer un moment de convivialité entre les communautés tchadiennes et les touristes, et ainsi promouvoir les valeurs des cultures tchadienne et arabe nomade.

Au programme du Festival :

Danses traditionnelles (peul, arabe, Hadjarai)
Courses de chevaux et dromadaires
Balades en chameau, cheval et âne
Concours gastronomique
Chants et contes
Forum et débat sur le développement durable
Lieu : Mongo (Chef-lieu de la Province du Guéra).
Notons que le Festival durera trois jours.

Être responsable pour un bon usage des réseaux sociaux.

Le numérique est ancrée dans nos vies et dans nos sociétés. Avec cet avènement, les identités numérique, nos e-réputations sont un reflet souvent déformé de la vraie personne derrière son clavier et son écran ou derrière son smartphone.
Les réseaux sociaux sont désormais ancrés dans la vie des adolescents, et plus généralement l’usage de l’ensemble des nouvelles technologies. L’E-réputation et les identités numériques sont devenus un enjeux incontournable autant dans la vie professionnelle que dans la vie sociale.
En refaçonnant les pratiques de lien social entre les individus, les réseaux sociaux ont également modifier la façon dont les jeunes engagent leurs identités. Parfois en connaissance de cause mais souvent sans en comprendre toutes les récupercussions ils vivent au quotidien apprendre une nouvelle forme de responsabilité numérique.
C’est en partant de ce constat que l’AROEVEN Aquitaine a développé une formation adaptée aux nouveaux usages numériques des jeunes. Parce qu’il ne suffit pas d’éduquer seulement les enfants, l’AROEVEN propose également une intervention auprès des parents d’élèves afin que l’ensemble de la communauté éducative soit en capacité d’accompagner les jeunes dans leurs apprentissage de leurs e-responsabilités.

La prévention contre l'extrémisme violent au Tchad

Il ne suffit pas de lutter contre l’extrémisme violent, il faut le
prévenir. Cela nécessite de faire appel à des formes de « puissance douce » à même temps de prévenir une menace provoquée par des interprétations faussées de la culture, par la haine et par l’ignorance. L’extrémisme radical n’est pas inné. Il est créé, alimenté. Le processus de radicalisation doit être désamorcé, en premier lieu, par les droits de l’homme et le principe de la légalité, par le dialogue au-delà des frontières, par l’autonomisation des jeunes femmes et des jeunes hommes, et par une action commençant le plus tôt possible, dès les bancs de l’école.
Ainsi donc, au Tchad, pour lutter contre l’extrémisme violent, le
 » Centre d’Etudes pour le Développement et la Prévention de l’Extrémisme  » CEDPE est donc créer.

Depuis sa création, ce centre avait déjà organisé plusieurs activités qui entre dans la prévention de l’extrémisme violent.

Aussi, ce Centre estime que l’option militaire contre l’extrémisme, à elle seule ne suffit pas. Il faut d’autres options sur la basse d’études, de recherches, permettant de dégager une stratégie scientifique et intelligente. Ce a élaboré déjà douze projets pouvant contribuer à la prévention de l’extrémisme. Ces projets sont entre autres la déradicalisation et insertion socioprofessionnelle des désengagés de Boko Haram, le projet de Mouhadjirines, le projet de caravane de paix…

La Justice Tchadienne!

Influencée par un pouvoir qui ne dit pas son nom,la justice Tchadienne suscitait toujours le ras-le-bol à l’égard des innoncents.
Cela s’explique par le non respect des procédures et les
arrestations arbitraires qui se pointent à l’horizon.
Mais aussi on y constate une incompétence et ignorance notoires émanent de certains juges.
On peut même dire que parmi ces derniers,il existe des venaux qui jonglent les procès au détriment des pauvres accusés. L’organisation judiciaire ne répond en aucun cas aux normes d’une justice digne de son nom. Pendant les audiences, on assiste à une mise en scène théâtrale de Charly Chapelin ou de Mr Bean du fait que les têtus juges babillent et ne parviennent pas à être persuasifs.
Ils ne sont pas cohérents dans leurs propos. Ça taraude quotidiennement l’esprit des justiciables. Cependant, il est important pour que le pouvoir judicaire soit autonome afin de rendre possible ses tâches. Les juges doivent aussi mettre leurs efforts en évidence dans les soucis de faire preuve d’une cruciale compétence et d’une dignité qui sera appréciée par tous. C’est ainsi que la justice peut tirer sa valeur.

5ème Édition du Festival des Cultures Nomade de Mongo

Au mois de Décembre, partez découvrir les richesses culturelles de la province du Guera, au Tchad, lors du Festival des Cultures Nomades de Mongo. Ce festival, projet artistique, collectif et solidaire, en est déjà à sa 5ème édition !
Un moment unique mélangeant culture, ambiance, traditions et fêtes …
Persuadée que le tourisme est un axe majeur de développement et de création de richesse, l’Association GUERA Touristique se propose d’être porteuse de projets d’avenir qui profiteront à la population du Guéra.
L’objectif derrière le Festival des cultures nomades de Mongo ? Créer un moment de convivialité entre les communautés tchadiennes et les touristes, et ainsi promouvoir les valeurs des cultures tchadienne et arabe nomade.
Au programme du Festival :

  • Danses traditionnelles (peul, arabe, Hadjarai)
  • Courses de chevaux et dromadaires
  • Balades en chameau, cheval et âne
  • Concours gastronomique
  • Chants et contes
  • Forum et débat sur le développement durable
    Lieu : Mongo (Chef-lieu de la Province du Guéra)
    Date : Du 29 au 31 décembre 2019

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer